La ville vue par vos enfants – Animation de temps périscolaire à l’Ecole de Tarentaize

Pour préparer notre événement “rue aux enfants” le samedi 23 juin, l’équipe d’Ici Bientôt a décidé d’impliquer des enfants du quartier en les invitant à découvrir leur ville via plusieurs ateliers. Pour cela, nous avons fait appel à l’Amicale laïque de Beaubrun qui nous a permis d’organiser des ateliers d’initiation à l’environnement urbain avec les enfants de l’École de Tarentaize durant les temps d’activités périscolaires (TAP) du jeudi après-midi. Au cours de trois ateliers différents, la quinzaine de CM2 concernée a pu explorer plusieurs thématiques : l’espace vécu, la cartographie, la ville idéale, les déplacements, etc. Une expérience très riche pour les enfants comme pour nous qui a pu être retranscrite le jour J par une exposition de leurs dessins et écrits. Nous vous proposons ici un petit tour d’horizon de ces ateliers…

Crédit Maxime Disy

Le premier atelier,  « La ville, pour moi, c’est quoi ? », avait pour objectif d’introduire la thématique et de comprendre comment les enfants se repèrent dans la ville. Deux activités ont été proposées. Un quizz sur la ville de Saint-Etienne et sur le quartier a permis de partir des connaissances des enfants. Ensuite, les enfants ont pu (re)découvrir la cartographie. Sur une grande carte du quartier, ils ont placé les principaux lieux : médiathèque, parc, église, palais de justice, boulangerie, etc. Sur des cartes individuelles, ils ont montré leur trajet de l’école à la maison, en agrémentant leurs cartes de dessins représentant leur espace.

Le deuxième atelier était consacré à l’utopie. Dans l’esprit du label “rue aux enfants, rue pour tous”, nous souhaitons laisser la possibilité aux plus jeunes d’exprimer leur imaginaire sur la ville qu’ils habitent et vivent au quotidien. Se détacher de leur vécu de tous les jours n’est pas évident. En introduisant l’atelier, nous les invitons à imaginer leur ville idéale : pour certains, c’est avant tout une ville “moins sale”, avec “moins de bruit le soir”, “arrêter de taguer les murs”, “plus de lumière dans les rues”, etc. Grâce au dessin et à l’écriture, les enfants parviennent à se libérer des contraintes et à laisser parler leur imagination. Deux activités sont proposées. Un dessin libre représentant sa ville rêvée et un cadavre exquis commençant par “il était une fois, une ville idéale”…

Le troisième atelier, « Se déplacer en ville »,  portait davantage sur la question des mobilités. En effet, la ville n’est pas toujours adaptée à la mobilité des enfants. Voitures, motos, vélos… les dangers sont nombreux et les plus jeunes n’en n’ont pas toujours conscience. Organiser une  “rue aux enfants”, c’est aussi l’occasion de questionner la place réservée aux enfants dans nos villes. Comment vivent-ils la présence des voitures ? Comment apprennent-ils à devenir autonomes dans leurs trajets ? Lors de cet atelier, nous avons encouragé les enfants à évoquer leur expérience des différents transports. En piochant un moyen de transport et une émotion, ils décrivent ce que ceci leur évoque. Ensuite, les enfants sécurisent eux-même leurs trajets à l’aide des outils du code de la route : passages piétons, trottoirs, limitations de vitesse… L’objectif : relier l’école, le parc, la médiathèque et la boulangerie sans danger !

Un trajet bien sécurisé par les CM2

Pour finir, nous avons animé un atelier dessin-peinture sur une grande fresque au centre de loisir le mercredi 20 juin après-midi, afin d’impliquer davantage d’enfants dans la construction de la « rue aux enfants » !

Un grand merci à l’Amicale laïque de Beaubrun et à Renaud pour nous avoir permis d’organiser ces ateliers. Et bien sûr aux CM2 pour leurs super rendus !