Bilan de l’exposition âme de ville et un journal mural

Du 27 novembre au 21 décembre 2017, nous invitions des artistes, créatifs et architectes stéphanois·e·s à investir cinq vitrines de la rue de la ville. Il·elle·s exposaient leurs travaux et œuvres faisant résonner une thématique que nous adorons : l’âme de ville !

ÂME DE VILLE
Agathe Montel . Etienne Delorme Duc . Jeremy Robert
40 rue de la résistance
“L’âme pourrait se définir comme une représentation symbolique, un imaginaire personnel. C’est ce qui se trouve d’indiscernable entre corps et conscience. Et puis il y a d’autre part la ville, la ville qui prend une définition nouvelle en parallèle de la notion d’âme.”

Présentation du projet Âme de ville

En se questionnant sur ce que peut être l’âme de ville, ces trois architectes ont cartographié la ville de manière sensible en superposant des images de Saint Etienne à l’instant T, T-1, T-2, T-3 etc… Des flous révélaient alors les mouvements et changements urbains, alors que des points nets reflétaient davantage ce qui a et perdure encore dans le temps.


URBAN FOCUS
Maxime Disy . Agathe Montel
13 rue de la ville
“Les friches sont des lieux cachés, difficiles d’accès. Notre jeu : les trouver puis les partager. De l’exploration urbaine, à la mise en cartographie, ce projet vise à recenser et rendre visible les friches industrielles stéphanoises.”


PEAUX DE VILLE
Jacques Prudhomme
40 rue de la résistance
Depuis 1949, ce photographe capture les images de devantures de boutiques stéphanoises et en révèle leurs teintes, rafraîchissement, vieillissement, fissures, rides… Véritable peaux de ville, ces photographies témoignent d’un passé commerçant en perpétuel mutation.  

aperçu de « Peaux de Ville » durant l’événement  » Make wafflel, not war »

L’AMIE DE VILLE
Réan Fénine
27 rue de la ville
L’amie de ville, l’âme de ville, où comment l’artiste Réan Fénine propose d’écrire la ville. Son journal mural est toujours disponible en vitrine et suggère aux passant·e·s curieux·euse·s des articles, images, annonces faussement vrai ou vraiment fausses d’ailleurs. Plus d’infos et plus d’images sur son blog !

TVA (Télévision-Actualité)
Réan Fénine
29 rue de la ville
Cette exposition TVA, du même artiste, révèle de vrai faux tweet ou comment de vrais fausses informations superposées à des images bien réelles de la ville libère l’imaginaire urbain.

Un tweet, en version numérique

Ces artiste ont rendu compte de l’imaginaire commun de la ville et son histoire pour finalement comprendre comment la croisée de ces vecteurs permet d’imaginer une réminiscence de la rue de la ville et du quartier, touché par les problématiques de vacances commerciale et de décroissance.
Couplée à une programmation hebdomadaire, cette exposition rentrait dans le dispositif de dynamisation du quartier Beaubrun Tarentaize de notre projet Ici Bientôt. Dispositif à deux temps : l’accompagnement aux porteur·euse·s de projet à développer leur activité ainsi que l’animation de l’espace public.
Cette exposition permettait d’animer le quartier et de donner un peu de lumières aux boutiques vacantes de la rue, les rendant temporairement plus attractives pour de potentiels futurs locataires. Nous remercions d’ailleurs les propriétaires qui ont joué le jeu en nous mettant à disposition leur boutiques et, malgré quelques malentendus, nous avoir fait confiance pour l’animation de cette exposition.

Nous vous quittons avec un petit mot de Maxime Disy, photographe sur le projet Urban Focus :
C’est toujours un plaisir de présenter notre projet Urban Focus et je vous remercie de nous avoir invité autour de ce projet.
C’était un peu compliqué pour ma part d’intervenir car Urban Focus est un projet assez connu sur Saint Etienne et je ne voulais pas présenter du réchauffer, alors je l’ai plutôt accès sur nos envies futurs en ouvrant la possibilité d’y proposer de nouvelles actions.
Je regrette un peu le manque de compréhension de la part des propriétaires des locaux vacants qui à mon avis ne joue pas le jeu pour participer à la réactivation de cette rue et en générale de la ville…
Je pense que c’est pourtant un point très important quand à la possibilité de proposer des espaces et de les réactiver.
Pour ma part je ressens à chaque fois l’intérêt que porte les Stéphanois à leur ville et à ce type de projet et donc une envie commune de continuer à développer le projet Urban Focus. Cependant ce projet et indépendant et autofinancé donc limité dans ses actions.”
Merci pour cette belle initiative avec un visuel qui donne envie !

Article rédigé par Stéphanie,
pour le Crefad Loire & le projet Ici-bientôt